Libération émotionnelle - partie 1

23 février 2020


Tout a commencé fin décembre 2019. Je crois que le vrai déclic a eu lieu suite à une déception amicale. Je m'accrochais à certaines personnes de toutes mes forces, j'y mettais tout mon cœur, toute mon âme au détriment de moi-même et de mon bien-être.

Puis quand est venue la déception, ce fut comme un électrochoc, j'ai énormément pleuré. J'étais déçue, blessée, trahie... mais j'étais loin de m'imaginer qu'en fait, quelques semaines plus tard j'allais les remercier. Grâce à eux, j'ai compris que je m’accrochais à certaines choses que je devais lâcher, j'ai compris que je cherchais une reconnaissance, une importance quelque part où je ne la trouverais jamais, car tout ça je devais le trouver en moi et que je devais simplement le faire ressortir et arrêter de le cacher. J'ai compris que j'étais la clé de mon bonheur, de mon bien-être et que j'étais la seule et unique personne à me mettre des barrières et à me bloquer dans la réalisation de mes projets. 

C'est une fois que j'ai compris tout ça, que j'ai commencé à me libérer. Mon mois de janvier 2020 a été synonyme de grande introspection. Je me suis énormément recentrée sur moi-même, j'ai appris à me redécouvrir et surtout à m'aimer. Ce n'est pas un chemin facile attention, il y aura des hauts et des bas mais je savais au fond de moi que j'étais sur la bonne voie alors j'ai continué et je continue encore. C'est également à ce moment-là que j'ai souhaité développer ma spiritualité.

Article lié : Ecouter son corps, se détendre, puis lâcher prise...

Les 4 accords toltèques

10 février 2020



Ce livre de Don Miguel Ruiz est un des premiers livres que j'ai lu sur le développement personnel, et surtout, un de ceux qui m'a le plus marqué.


Article lié : le pouvoir du moment présent

J'étais dans une période très douloureuse et de grande transition. Je me souviens, ma tante m'avait offert un soin "bien-être" pour mes 25 ans, qui était en fait plutôt un soin énergétique. En vrai, c'est là que tout a vraiment commencé. 
Bien évidemment je n'ai pas attendu mes 25 ans pour commencer à me libérer de mon passé, mais c'est vraiment à ce moment-là que les choses ont réellement évolué pour moi. Je ne saurais pas expliquer pourquoi, mais c'est ainsi... il y a eu beaucoup de travail encore après mais, le déclic, le "coup de pied aux fesses" dont j'avais besoin c'était là, à mes 25 ans, alors merci tatie si tu me lis !

dernières publications Instagram

© Lifestyle Ade. Design by FCD.